Antijudaïsme et antisémitisme en Algérie coloniale 1830-1862

Auteur(s): 
Geneviève Dermenjian
Date de parution: 
2018 trimestre 3
Résumé: 

Pendant la période française (1830-1962), les Juifs d’Algérie ont tout d’abord été soumis à un antijudaïsme qui prit la forme d’une forte hostilité de la part de nombreux Européens envers la personne des Juifs, puis à un antisémitisme fondé sur la haine de ces Juifs en tant que groupe ethnique ou racial. Antijudaïsme et antisémitisme ont donné naissance à des comportements, des mises à l’écart, des campagnes d’opinion agressives. Cette animosité éclata en crises violentes, à la fin du xixe siècle et dans l’entre-deux-guerres, avec des manifestations, des émeutes, des « mesures antijuives », prises par les « conseils municipaux antijuifs », soutenus par des « députés anijuifs ». En dehors des moments de crise ouverte où la population descendait dans la rue, les relations interpersonnelles indiquaient la persistance de l’antisémitisme dans la population.
Après avoir décrit les grandes périodes de cette « idéologie de masse » selon l’auteur, cet ouvrage détaille l’implication de la population européenne et musulmane dans cet antisémitisme et les conséquences qui en résultèrent pour les Juifs. Enfin, l’accent est mis sur ce qui explique la prégnance de l ’antisémitisme en Algérie : ses fondements idéologiques et son appareil, son expression dans l’espace public – occupation de la rue et manifestations, fêtes, langue spécifique, journaux et caricatures – lui ayant permis de s’imposer dans l’espace public tant auprès de ses fidèles que de ses détracteurs.

ISBN: 
9791032001783
Nombre de pages: 
356
26,00 €