L’imagination au point mort, et après ?

Le virus de l’interprétation
Auteur(s): 
Yannick Butel, Louis Dieuzaide, dir.
Date de parution: 
2023 trimestre 1
Résumé: 

Il nous appartenait de nous saisir de l’un des effets du dispositif d’urgence sanitaire mis en place à l’occasion du Covid-19, et de nous questionner sur « la disparition » des lieux de culture et d’arts au prétexte qu’il n’y avait là que services « inessentiels » et « inutiles » comme il fut argué. Au vrai, au-delà des conséquences immédiates de la disparition de ces pratiques artistiques et culturelles, l’interdit qui s’appliqua à ces endroits aura concerné le rapport à l’imaginaire qui se donne comme un fondement des constructions et des inventions du champ sociétal. Aussi, l’interdit qui pesait sur « la société du spectacle », en ces temps de pandémie, ne concernait pas seulement un ensemble de « services », mais il relevait bien davantage d’une mutilation politique qui concerne l’ensemble des membres d’une société et sa capacité à imaginer, à interpréter ou à rêver le monde, via les œuvres et leur lieu d’exposition. C’est bien cet enjeu-là qui sera traité dans ce nouveau numéro d’Incertains Regards. C’est bien cette articulation – ou la relation entre arts, rêve et politique – qui est questionnée.

ISBN: 
9791032004227
Nombre de pages: 
0
15,00 €